Chat with us, powered by LiveChat
Business

What challenges will the energy sector face in 2019? Here’s our CEO Olivier Hersent’s vision

by January 24th 2019 2min read

2018 has been, for Actility and the world of energy, a pivotal year. It is now clear for everyone that the question is not whether our energy mix evolves towards 100% renewables, but how fast. The question is no longer whether automobiles will be 100% electric, but whether hydrogen will have a small share of it one day. Oil Majors publicly announce that their investments are shifted toward electricity, and banks state that they will no longer finance oil prospecting. The very notion of a “ceiling” for the share of renewables in the energy mix is a thing of the past.

In the context of such a positive paradigm shift of our economy, we can be proud of our contribution in Europe, pitch after pitch to the most doubtful interlocutors demonstrating that digital would allow to aggregate and control hidden flexibility of consumers, and over the long term solve the fundamental issues of balancing and securing our grid. Beyond theories, we have, project after project and with each regulation change, landed these ideas in the real world in France, Belgium, the Netherlands and now Italy.

…Until today, when “brick and mortar” players like Auchan or Orange clearly articulate that the future of their energy optimization will rely on real-time control of the load curve of their sites. They have chosen Actility, as well as many other partners – generator or thermostat manufacturers, energy maintenance companies – who think of Actility as their partner to evolve their energy management towards full digital.

In this context, our priority and main challenge is to focus our efforts towards industrialization and management of an increasing number of projects: our information system needs to become exhaustive, eliminating random files on hard disks, our supervision system must become pro-active and raise alarms before any issue actually impacts operations, our customer relations must increasingly rely on digital online tools.

We have made great progress through 2018, we need to be fully ready in 2019.

Happy new year to all.
Olivier

2019, quels challenges pour le secteur de l’énergie ? La vision du président Olivier Hersent

2018 aura été, pour Actility et pour le monde de l’énergie, une année pivot. Il est désormais clair pour tous les acteurs que la question n’est plus de savoir si nous évoluons vers un monde électrique 100% renouvelable, mais à quelle vitesse. Il n’est plus question de savoir si l’automobile de demain sera 100% électrique, mais seulement si l’hydrogène aura une petite part un jour. Les acteurs du pétrole annoncent publiquement réorienter tout leur développement vers l’électrique, et les banques qu’elles ne financent plus les prospections pétrolières. La notion du “plafond” supposé de la part du renouvelable dans le mix énergétique est maintenant un concept du passé.

Dans cette évolution très positive de notre environnement économique, nous pouvons je crois être fiers d’avoir joué un petit rôle en Europe en démontrant inlassablement aux interlocuteurs les plus dubitatifs que le numérique, en permettant d’exprimer et mettre à disposition les flexibilités latentes des consommateurs, pouvait résoudre le problème fondamental d’équilibrage et de sécurisation des réseaux sur le long terme. Au delà des démonstrations théoriques, nous avons aussi, projet après projet, évolution réglementaire après évolution réglementaire, fait atterrir dans la réalité ces idées en France, en Belgique, en Hollande et maintenant en Italie.

…Jusqu’à aujourd’hui, où il est clair pour des acteurs aussi “brick and mortar” que Auchan ou Orange que l’avenir de leur optimisation énergétique passe par le contrôle temps réel de la consommation de leurs installations. Ils ont choisi Actility, de même que de nombreux partenaires, fabricants de générateurs, de thermostats, gestionnaires d’installations, qui viennent désormais nous voir pour devenir leur partenaire dans cette évolution vers le pilotage digital des consommations.

Dans ce contexte, la priorité et le principal challenge, pour nous, est d’orienter nos efforts vers l’industrialisation et l’augmentation du nombre des projets: le système d’information doit viser à l’exhaustivité et l’élimination des fichiers qui traînent ça et là dans nos disques durs, la supervision de nos installations doit devenir pro-active et nous indiquer les pannes avant qu’elles n’aient un impact, notre relation client doit devenir elle aussi de plus en plus “digitale”.

Nous avons fait de grands progrès en 2018, nous devons être totalement prêts en 2019.

Très bonne année à tous.
Olivier

Share this article